3 conseils pour protéger la santé de ses pieds à la plage

Savez-vous qu’avec nos pieds nous parcourons l’équivalent de 2,5 fois la Terre au cours de notre vie ?  Et malgré tout, nous n’en prenons pas soin. Contraints dans des chaussures tout l’hiver, nous les libérons enfin l’été pour marcher pieds nus dans l’herbe tendre et les rafraîchir à la plage. Malheureusement, cette saison est aussi celle de tous les dangers, mieux vaut donc prévenir que guérir. Quelques conseils pour les protéger.

  1. L’ennemi n° 1 : les mycoses

Attention aux ongles coupés trop courts, car avant qu’ils ne repoussent, la peau prendra le dessus et sera blessée par la repousse de l’ongle. C’est à ce moment-là que les champignons en profiteront pour s’y loger. Une hygiène irréprochable limitera aussi les infections : quand on marche pieds nus ou en sandales, il faut se laver soigneusement les pieds matin et soir. En tout état de cause, il vaut mieux ne jamais marcher pieds nus, même chez vous. Votre plancher n’est pas exempt de bactéries.

Si vous constatez une desquamation, des fendillements entre les orteils, il est déjà trop tard. Il ne vous reste plus qu’à consulter un médecin.

  1. Attention aux verrues

Les verrues plantaires aiment les milieux chauds et humides, mais elles ne prolifèrent pas seulement autour des piscines. Le sable humide ou le sol d’un restaurant de bord de mer sont à haut risque. Et comme elles sont très contagieuses, ne quittez pas vos sandales de plage pour vous en protéger. Généralement, elles se développent au bout de quelques semaines et disparaissent spontanément quelques mois après. Mais il arrive qu’elles soient très douloureuses. Il est donc préférable de soulager une verrue plantaire radicalement. Les traitements naturels seront longs et parfois inefficaces.

  1. Les cors aux pieds

Marcher pieds nus ou même en sandales sur le sable et les rochers favorisent l’épaississement de la peau, d’où la formation de cors. En cas de déshydratation du talon, il peut même se fendiller. Pour retrouver une peau douce, nos grand-mères faisaient tremper leurs pieds dans un mélange d’eau chaude et de citron afin de ramollir les callosités. Vous pouvez troquer le citron par du vinaigre blanc et du gros sel. Puis elles les ponçaient délicatement à la pierre ponce pour les débarrasser des peaux mortes. Finissez en frottant vos talons avec un demi-citron. Les Méditerranéennes frottent leurs pieds avec un mélange d’huile d’olive et de gros sel, les pieds sont en même temps bien hydratés.